barres de son bleu

Focus sur l’épopée végétale de l’artiste Julien Colombier

Actualités
15
Jun

Focus sur l’épopée végétale de l’artiste Julien Colombier

15.6.2021

Focus sur l’épopée végétale de l’artiste Julien Colombier

Contempler une œuvre de Julien Colombier, c’est se perdre dans une jungle aussi mystérieuse que lumineuse. De Matisse à Keith Haring, en passant par l’Art Déco, l’œil de l’artiste autodidacte s’est emparé de la puissance de la couleur et du motif répété. Armé de sa peinture et de pastels, il donne vie à des fresques végétales hypnotiques et occupe l’espace avec une intensité remarquée. Les mondes de l’art, de la mode, du design comme de l’immobilier lui offrent de nouveaux espaces à coloniser. C’est l’épopée végétale d’un artiste français dénommé Julien Colombier.

l'Artiste Julien Colombier dans son atelier
©Julien Colombier / crédit photo @residences-decoration.com

Julien Colombier, un artiste autodidacte  

 

Pour Julien Colombier, la peinture a toujours été une évidence. Du passe-temps enfantin à la vocation, il n’y a qu’un pas et une main, celle de sa mère artiste. Elle lui a transmis la passion du beau et de la création au détour de quelques expositions marquantes, celle de Matisse notamment. Depuis, Julien Colombier n’a jamais cessé de peindre.

Contre toute attente, il n’emprunte pas la voie toute tracée des écoles d’art traditionnelles. C’est un autodidacte, formé à l’école de la rue, celle du street-art. Ses premières œuvres sont empreintes de culture urbaine, du graffiti à Keith Haring, en passant par la BD. Il suit une formation de designer textile et travaille dans la déco au cinéma. En parallèle, il brode son univers artistique personnel.

peintre sur vase en céramique
©Julien Colombier – Crédit photo @SarahMineraud

L’univers graphique de Julien Colombier, une ode à la beauté de la nature

Après s’être fait la main avec des autoportraits, des personnages et des représentations animales, l’artiste décider de quitter la narration pour « poser des ambiances dans les quelles le personnage serait avant tout le public ». En tête-à-tête avec ses œuvres, le public est alors pris dans un tourbillon de motifs aux couleurs vibrantes. La répétition des formes relègue le réalisme naturaliste au second plan, pour laisser place à une pure et profonde évasion. Tantôt flamboyante, tantôt ténébreuse, sa végétation est constamment teintée d’un onirisme captivant.

Petit à petit, Julien Colombier varie les supports et se complaît dans la création sur toile. Ce transfert l’inspire et forme la trame de son identité graphique : un fond noir, duquel émerge une jungle tropicale luxuriante. Les formes et les couleurs végétales jaillissent presque surnaturellement de l’esprit de l’artiste, qui en retranscrit l’univers avec sa peinture acrylique et ses pastels gras.

Fresque mural abbaye of Maubuisson
« ELECTRIC LADYLAND » Abbaye de Maubuisson - @Julien Colombier / ©Crédit Photo : Julien Colombier

Les jungles tropicales de Julien Colombier réenchantent le milieu urbain

Pourtant, l’artiste né en 1972 vit et travaille à Paris, dans un milieu on ne peut plus urbain. Le végétal serait une catharsis ? Certainement, mais c’est aussi sa soupape de décompression. Le jeu des formes et des couleurs de Julien Colombier possède un pouvoir hypnotique et méditatif, tant pour l’artiste que pour le spectateur. Il habille l’architecture urbaine minérale d’un monde végétal fantasmé, tout droit sorti de son imagination.

Ses expérimentations graphiques poétiques, voire psychédéliques, évoquent subtilement l’art naïf du Douanier Rousseau. Palmiers, feuillages et rameaux en tous genres colonisent l’espace visuel et se superposent à l’infini. À l’instar de la street-artiste Koralie, les microcosmes végétaux ont le vent en poupe dans l’art urbain. Une bouffée d’exotisme bienvenue dans un environnement urbain saturé et grisonnant !

Si Julien Colombier aime travailler sur tous types de supports, de la toile au papier, en passant par l’installation, la céramique et la tapisserie, c’est que son univers végétal outrepasse tout carcan. Et ça, les promoteurs immobiliers l’ont bien compris. En avril 2021, Pitch Promotion et la maison de production artistique Quai 36 ont invité l’artiste à réaliser une œuvre inédite. Julien Colombier est intervenu du 1er au 17 avril sur le chantier d’un nouveau programme immobilier, afin d’y décorer une palissade de 195m². La colossale fresque végétale est visible jusqu’en 2023 au 125, rue des Bas, à Asnières-sur-Seine.

@Q36/ Crédits photos : ©Matcha
@Julien Colombier - @Q36 / Crédits photos : ©Matcha

Julien Colombier, une carrière foisonnante et des collaborations de prestige

Julien Colombier mène sa carrière d’artiste d’une main de maître. Il collabore avec de prestigieuses maisons comme Cartier et Chanel, expose dans des galeries au Japon comme aux Etats-Unis. Il a orné la Grande Halle de La Villette lors du Pitchfork Festival, les murs du Café Charbon ou encore ceux de la Tour 13 à Paris. Sa compagne, Audrey Guimard, est aussi sa partenaire de création. Ensemble, ils ont réalisé une exposition de vases peints à la galerie de Sèvres en 2018.

Dernier projet en date : « Des Merveilles » une exposition collective dans la Chapelle Saint-Jacques à Saint-Gaudens. Les fresques végétales de Julien Colombier se mêlent aux colonnes de ce centre d’art contemporain et font écho à l’une des sources d’inspiration phares de l’artiste, les références bibliques. À visiter jusqu’au 21 août 2021 !

 

Tableau de l'artiste Julien Colombier
Exposition de @Julien Colombier à la galerie Lefeuvre & Roze

Vous avez un projet de design mural arty? prenez directement rdv avec notre équipe ici : https://www.streetdesigners.fr/contact ou par téléphone: 0650854574
www.streetdesigners.fr / Pop culture d'entreprise !

Rédaction ©Joana Durbaku

Nos derniers posts

LE blog